Comment le m-learning transforme l’enseignement en ligne ?

Comment le m-learning transforme l’enseignement en ligne ?

 

L’utilisation de la technologie dans un environnement éducatif n’est certainement pas nouvelle, les enseignants s’appuient sur des ordinateurs et des appareils similaires depuis des décennies maintenant. Même les cours en ligne font partie des universités et des organisations depuis le début du siècle. Mais ces dernières années, en particulier, une nouvelle tendance s’est rapidement imposée et s’apprête à changer notre façon de voir l’enseignement en ligne, pour le meilleur et pour le pire. À bien des égards, c’est déjà le cas.

Cette tendance s’appelle le m-learning, autrement appelé apprentissage mobile.

Défini comme une manière de faciliter l’éducation par l’utilisation d’appareils comme les smartphones et les tablettes, le m-learning est aussi beaucoup plus que cela. Selon une étude récente, près de 77 % des Français possèdent aujourd’hui un smartphone quelconque, contre seulement 35 % il y a quelques années, en 2011. Plus que cela, il y avait 2,1 milliards de smartphones dans le monde en 2016, un nombre qui devrait grimper à 2,5 milliards dès 2019.

Imaginez si chacun de ces appareils pouvait être transformé en un puissant outil pédagogique, offrant des expériences d’apprentissage personnalisées sur un téléphone qui est littéralement des millions de fois plus puissant que ce que la NASA utilisait pour envoyer des astronautes sur la lune dans les années 1960.

Une fois que vous réalisez alors qu’ils sont déjà cet outil éducatif, vous pouvez commencer à mieux comprendre la révolution massive dont nous parlons.

 

Un nouveau mécanisme de livraison puissant

L’un des principaux avantages que le m-learning apporte à la table a en fait à voir avec une barrière importante qu’il brise : la géographie.

Même dans l’environnement d’éducation en ligne le plus avancé ou tout autre environnement d’apprentissage en ligne, les étudiants étaient toujours limités à leur géographie. Oui, ils pouvaient participer à un apprentissage mixte en mélangeant l’enseignement en classe et hors classe, mais ce dernier s’accompagnait toujours d’un certain nombre de restrictions. Les étudiants devaient aller là où se trouvaient les ordinateurs. Pour beaucoup de gens, cela signifiait être à la maison. S’ils n’avaient pas d’ordinateur, ils devaient se rendre dans une bibliothèque ou chez un ami.

En tant que concept, le m-learning change ce mécanisme de livraison et en fait un mécanisme qui peut exister n’importe où. Les étudiants ne bénéficient pas seulement de leçons autoguidées comme c’est le cas dans la plupart des cours d’éducation en ligne, mais ces cours peuvent également avoir lieu de n’importe quel endroit, à n’importe quel moment, ce qui crée un tout nouveau niveau d’immersion. Si un enseignant veut instruire un élève via le m-learning sur un monument local particulier, cet élève peut désormais participer à cette leçon en se tenant juste devant lui.

Mais plus important encore, la géographie n’est plus une restriction pour les élèves. Si quelqu’un doit apprendre, il peut apprendre – point final. L’endroit où ils se trouvent, ou si un ordinateur de bureau ou un ordinateur portable est à proximité, n’est dorénavant plus pertinent. Le superordinateur qu’ils promènent dans leur poche toute la journée prendra tout le relais.

À cette fin, les possibilités associées à la transformation de la planète entière en salle de classe sont essentiellement infinies.

 

L’essor des réseaux sociaux comme outil d’apprentissage

Un autre des principaux moyens par lesquels le m-learning transforme l’éducation en ligne, en particulier dans les environnements scolaires, a à voir avec les réseaux sociaux. Rappelez-vous qu’en 2018, il y a 3,196 milliards de personnes qui utilisent diverses formes de médias sociaux sur Terre. Non seulement ils sont familiers avec ce concept et savent comment l’utiliser à leur avantage, mais dans l’esprit de beaucoup de gens, c’est en fait ce que leurs téléphones sont conçus pour faire en premier lieu. La fonction première d’un téléphone n’est plus d’envoyer ou de recevoir des appels, c’est Facebook et Twitter.

Par association, le m-learning et les instructeurs qui l’utilisent se servent de ce fait chaque jour. Ils tirent parti de la connectivité de sites comme Facebook et Twitter pour faciliter la collaboration entre les étudiants en dehors de la salle de classe. Ils utilisent même des logiciels spécialisés pour mettre en place des réseaux sociaux propres à leur classe afin d’apporter ces avantages et d’assurer également la sécurité de leurs enfants.

Les élèves ne dépendent plus exclusivement d’un éducateur en ligne pour faire avancer leurs cours. Ils peuvent maintenant s’enseigner efficacement les uns aux autres, transformant tout le monde en éducateur dans un environnement en ligne.

Les entreprises et autres organisations du monde entier créent depuis des années leurs propres réseaux sociaux pour donner plus de pouvoir à la collaboration et à la communication. Pourquoi le monde de l’enseignement en ligne devrait-il être différent ?

Tags :

Partager :